Victime de la rue

      Qui était-il, ce chat ?   Qui était-il, ce chat ? D’où venait-il ? Quelle avait été sa vie ? Et combien sont-ils, comme lui, à finir agonisants, dans un coin de rue, sous un tas de gravats, épuisés même trop pour avoir encore mal, pour avoir encore peur ? Lorsque G. m’a appelée, je rentrais des courses. J’étais contente. Il faisait un peu frais, mais le soleil se donnait du mal pour briller et faire oublier que l’automne était en marche. Au seul son de sa voix, j’ai compris que la récré était finie… Elle m’a raconté, vite, Continuer la lecture

La Griffe n’aime VRAIMENT pas la chasse à courre

Amies Griffeuses, Amis Griffeurs,   Je vous la fais courte. La chasse à courre, vous connaissez. Des gugusses en habit rouge, à dada si possible. Des chiens (qu’on sacrifie quand trop joueurs, pas assez obéissants ou plus bons à rien) pour traquer, épuiser, acculer, faire crever, déchiquetée par la meute ou finie au couteau -à la dague, c'est nettement plus classe-  la bête sanguinaire, le tueur en série des sombres forêts : un chevreuil… A moins qu’il ne s’agisse d’un cerf, ou d’un renard…     Mais qui sont ces affreux ?…   Un décret est paru au journal officiel, Continuer la lecture

Orion et Iota

Des nouvelles des étoiles…  Orion et Iota, deux poulains demi-traits, avaient été sauvés de justesse par une petite association du Puy-de-Dôme, Parrainage Détresse Animale (PDA), alors qu’ils s’apprêtaient à monter dans l’un de ces camions de la mort qui partent, chaque semaine, de Saint-Alyre-ès-Arlanc, emportant dans leurs flancs quelque 800 jeunes veaux qui appellent encore leur mère et plusieurs dizaines de chevaux. Destination finale pour les uns et les autres : les abattoirs du sud de l’Italie, la mort industrielle et ignoble, la violence, le sang des autres avant que ne coule le sien. Cela au bout d’un très long Continuer la lecture

"Est-ce trop demander que de vivre ?"

Une adhérente de La Griffe nous a envoyé ce courrier. C’est l’histoire toute bête de Cookie, le petit chat roux, qui ressemble à tellement d’autres… « Je m'appelle Cookie et j'ai environ un an et demi mais j'ai vraiment mal démarré dans la vie. Je vivais dans une famille pas très gentille mais je n'avais pas choisi  et je me contentais de ce qu'on me donnait.. Puis un jour, j'ai été jeté dehors à coups de pied sans savoir pourquoi? Je me suis retrouvé tout seul dans le froid du mois de janvier. Dès que j'approchais de leur porte, mes anciens Continuer la lecture

« Est-ce trop demander que de vivre ? »

Une adhérente de La Griffe nous a envoyé ce courrier. C’est l’histoire toute bête de Cookie, le petit chat roux, qui ressemble à tellement d’autres… « Je m'appelle Cookie et j'ai environ un an et demi mais j'ai vraiment mal démarré dans la vie. Je vivais dans une famille pas très gentille mais je n'avais pas choisi  et je me contentais de ce qu'on me donnait.. Puis un jour, j'ai été jeté dehors à coups de pied sans savoir pourquoi? Je me suis retrouvé tout seul dans le froid du mois de janvier. Dès que j'approchais de leur porte, mes anciens Continuer la lecture

Sommet de l’élevage : tout le monde descend

    La Griffe a assisté, le vendredi 8 octobre, à un colloque organisé par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) à l’occasion du Sommet de l’élevage qui se déroulait à Clermont-Ferrand (63). Les intervenants, tous à différents titres collaborateurs de l’INRA, devaient développer, chacun dans son registre respectif, le thème intitulé  » De la douleur au bien-être des animaux d’élevage « .  » Les éleveurs sont soûlés… « . Pierre le Neindre (1), dès le début de son exposé,  » La douleur chez les animaux, comment l’évaluer et la réduire ? « , semblait plus soucieux de réduire d’abord la douleur des Continuer la lecture

La Griffe n’aime pas la chasse à courre

    La Griffe, c’est dans sa nature, déteste la chasse à courre. C’est pourquoi, dès sa création, elle a adhéré au Collectif pour l’abolition de la chasse à courre  (http://www.abolitionchasseacourre.org/). Elle ne saurait trop conseiller à ses adhérents, et à tous ceux qui passent par son blog, d’aller voir le site du CACC, qui les éclairera certainement sur une pratique quasi médiévale, ringarde et cruelle, au-delà de ce que l’on peut imaginer, prétentieuse de surcroît. Et aussi de signer la pétition  (http://www.ecologie-radicale.org/signez/index.cgi?code=cacc) pour en finir avec cette sinistre « tradition ». A visiter absolument aussi le site de l’association One Voice  Continuer la lecture

Pour adhérer à La Griffe

Parce qu’il y a urgence à faire entendre des voix inhabituelles, à occuper dans les médias une place un peu plus conséquente que celle que l’on veut bien nous laisser, et qui ne nous permet guère de développer des arguments. Parce qu’il y a urgence à combattre les dénis, la mauvaise foi, la malhonnêteté intellectuelle qui anime quelquefois ceux qui veulent invalider le combat que nous menons – à savoir la reconnaissance du droit des animaux à ne plus être torturés, maltraités par l’homme – nous devons nous regrouper. Pour adhérer à La Griffe, il suffit d’adresser un chèque d’au Continuer la lecture

Chiens contre moutons : ce sont les bipèdes qui gagnent

Depuis un mois environ, la commune d’Oradour-sur-Glane, en Haute-Vienne, est le théâtre d’une série d’événements qui, pour tristement banals qu’ils soient, étonnent par la tournure qu’ils ont prise… D’attaques répétées de moutons par des chiens errants, on en est venu, d’après le quotidien Le Populaire du Centre (articles repris dans La Montagne), à mobiliser l’armée…   Le mois de septembre, à Oradour, aura été marqué par de véritables massacres d’ovins. Au total, ce sont 90 moutons qui auront été tués ou auront dû être euthanasiés à la suite de ce que l’on pense être des attaques de chiens errants. Il Continuer la lecture

La Griffe et le site dérogatoire d’abattage rituel de Clermont-Ferrand

  La Griffe prend la relève du collectif Narc (Non à l’abattage rituel à Clermont-Ferrand). Lors de sa session du 25 juin 2009, le Conseil municipal de Clermont-Ferrand approuvait l’acquisition, dans le quartier des Gravanches, d’un terrain de 5.000 m2 dans le but de le mettre à la disposition, suivant les termes d’une convention qui devait être établie par la suite entre les deux parties, des associations musulmanes, notamment du CRCM (Conseil régional du culte musulman). Ceci afin qu’il fît office de « site dérogatoire » ou encore de « site temporaire » d’abattage rituel. Ce que l’on appelle abattage rituel, pratiqué par les Continuer la lecture