Brigitte Piquetpellorce

De la compassion à la colère     Le 17 janvier 2012, 181 animaux de compagnie (135 chiens adultes, treize chats, et des chiots) étaient saisis dans un élevage-usine du Maine-et-Loire, à Chigné, près de Saumur. En première ligne, la Cellule anti-trafic de la SPA et celle qui la dirige depuis vingt ans, Brigitte Piquetpellorce, accompagnées par la Brigade de recherches de la gendarmerie de Saumur.   Il ne s'agit là de rien d'exceptionnel –même si, cette fois, les conditions de survie des animaux étaient, de l'aveu des témoins, particulièrement sordides– car la Cellule anti-trafic est à l'origine de bien des Continuer la lecture

Conférence organisée par La Griffe

La chasse pour cible   La chasse fait partie de ces « loisirs » dont l'objectif laisse songeur : ne s'agit-il pas, avant tout, de blesser et/ou de tuer, sans vraie raison, des animaux qui auparavant vivaient libres ? Il y a là comme un grain de sable dans la machine. C'est pour démonter la machine et débusquer le grain de sable que La Griffe avait organisé une conférence, à Clermont-Ferrand, avec Pierre Athanaze, le président de l'Aspas (Association pour la protection des animaux sauvages). « La chasse : massacres et abus de pouvoir », en était le thème, reprenant en cela le contenu du Livre noir Continuer la lecture