Relations publiques

La Griffe au Forum des assos

 

On s'attendait à une fréquentation modérée, donc à un impact très moyen. Vu le temps estival, c'était sûr : les visiteurs potentiels allaient préférer les flâneries et les balades sous le ciel bleu.

 

Et c'est bien comme ça que ça s'est passé : le Forum des associations de Clermont-Ferrand, qui se déroulait les 24 et 25 septembre à Polydôme, n'a pas vraiment mobilisé les foules. Pourtant – allez savoir pourquoi ! – le stand de La Griffe, lui, n'a pas désempli? Un miracle ? Non. Simplement le fruit du travail des bénévoles? Faut dire que l'équipe (quatre ou cinq personnes en permanence) n'avait pas ménagé sa peine. Photos, panneaux, banderole, tracts, brochures, bouquins, documents divers sur différents sujets : le stand, bien que présentant parfois des images très dures, était accueillant et bien conçu. On pouvait être fiers de notre petit coin.

 

Forum assos 2011 008

                                                  Plutôt pas mal, le stand de La Griffe !

 

 

On n'est pas encore suréquipés, mais on a fait le maximum avec ce qu’on a. Faut dire que les sources d'inspiration ne manquent pas : de la corrida à l'élevage, en passant par l'industrie de la fourrure, les abattoirs, les cirques et autres marinelands, les laboratoires, la chasse, le sort désastreux des animaux de compagnie, et tout ce que le cerveau fécond de l'homme a inventé pour pouvoir exploiter et martyriser toujours plus efficacement les bêtes, il y a de quoi faire. Le plus grand stand du monde n'y suffirait pas ! On n'a que l'embarras du choix, en la matière.

 

Le temps presse

Le samedi matin, le Forum devait commencer en fanfare, avec la visite de quelques officiels. En tête, Serge Godard, maire de Clermont-Ferrand. Nous, opportunistes comme des fourmis, on a présenté nos pétitions aux élus du peuple. Accueil mitigé, mais bon, on a tout de même arraché à Monsieur le maire une signature contre la corrida. Quelques-uns de ses adjoints ont suivi, et même signé contre la chasse à courre. Nos chats sans maître, en revanche, n'ont pas eu l'air de les intéresser. C'est qu'en apposant leur signature au bas d'un document qui les met devant quelques-unes de leurs responsabilités, les élus locaux considèrent qu'ils se piègent eux-mêmes et craignent de devoir respecter ce que la pétition demande, en l'occurrence, la prise en considération du problème par « les élus, à tous les niveaux », en aidant « les associations qui gèrent, stérilisent »et en dispensant à leurs administrés « une information sur la nécessité de stériliser les chats et de les identifier ».

 

03 10 2011 Forum assos 017                                                            L’affluence aux heures de pointe.

 

En tout cas, ce Forum, pour La Griffe, a été un succès. Sur les deux jours, des contacts intéressants ont été pris, et on a eu le sentiment que la condition animale commence à intéresser le quidam qui se pose tout de même quelques questions sur notre propension à faire violence aux bêtes. Une prise de conscience qui est le début de quelque chose. Quelque chose de bien marginal encore, peu manifeste, qui, j'en suis sûre, deviendra plus évident au fil des années. Ànous de faire en sorte que cela aille vite !

La mobilisation, nécessaire, n'est pas un passe-temps réservé aux retraités oisifs, aux chômeurs dés?uvrés. Si nous avons du temps à donner, tant mieux, mais ce n'est pas la seule et unique façon de lutter. Dans notre vie quotidienne, aussi, nous pouvons agir. En mettant définitivement au rencart certaines de nos habitudes, en revisitant notre consommation, notre alimentation. En faisant la somme de ceux qui, parmi nos comportements, engendrent de la souffrance chez les bêtes, en les analysant et en les supprimant. Et en aidant les associations qui luttent.

Nous, défenseurs des animaux, sommes encore bien minoritaires, soit ! Nous devons nous exprimer avec force si nous voulons devenir très vite une minorité visible et surtout audible !

 

                                                                                                                                   &n
bsp;                                                     Jeph Barn

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*